Jaguar C-type de 1952

Image

La Jaguar C-Type aussi appelée Jaguar XK120-C,  est une voiture de compétition construite par le constructeur automobile Jaguar entre 1951 et 1953.  Elle fut l’une des références en compétition automobile durant la première partie des années 1950. Ce modèle remporta les 24 Heures du Mans en 1951, en 1953 et de nombreuses autres compétitions automobiles. Elle fut produite à 53 exemplaires.  La C-Type est équipée d’un moteur essence, 6 cylindres en ligne de 3,4 L.  Les 4 vitesses de sa boîte lui permettent d’atteindre les 240 km/h en vitesse de pointe. Aujourd’hui, ce modèle est devenu un classique du marché de l’automobile de collection. Les exemplaires survivants sont parfaitement connus et documentés. Un authentique exemplaire se négociait aux alentours de 2.000.000 d’euros. Abondamment imitée, la Jaguar C-Type est un modèle copié par de nombreux artisans. Nombre de répliques de qualité variable furent fabriquées au cours des dernières décennies.

Advertisements

Pegaso Z102

Pegaso Z102 de Saoutchik

La Pegaso Z102, est une voiture de sport produite de 1951 à 1958. Pegaso était une société Espagnole connue pour ses camions et ses autocars, mais aussi pour ses voitures de sport. La Z102 a vu le jour sous forme de deux prototypes en 1951, un coupé et un cabriolet. Ils avaient un corps en acier trapus, ce qui engendra un problème de poids,  la firm prit la décision de revenir sur l’alliage de la carrosserie. La Z102 est entrée en production avec un moteur de 2.5 litres utilisé dans les prototypes, puis Pegaso propose des variantes avec le 2,8 et le 3.2 litre. Un V8 de 175 à 360 CV selon les modèles, une boîte à cinq vitesses et l’arbre à cames entraîné par engrenage, le plus rapide pouvait atteindre 249 km / h, dépassant les Ferrari, ce qui en fait la voiture de production la plus rapide au monde à l’époque. Le modèle de base atteint 192 km / h de vitesse de pointe. Elle effectue son 0 à 100 km/h en 8,5 secondes. Les Pegasus Sports a une grande richesse de corps, cependant, la brièveté de sa production (84 châssis) est regrettable. 20 ont été assemblées par l’usine, 18 par les Français Saoutchik, 42 par les italiens Touring et seulement 4 de chez les Catalans Pedro Serra. Au total 84 châssis étaient habillés en 30 modèles différents.

Jaguar XK-120 Roadster 1952

Jaguar XK-120 Roadster 1952

Voici la XK-120, seconde sportive de la marque britannique Jaguar.
Produite de 1948 à 1954, le modèle présenté ci- dessus est la biplace cabriolet. La XK a représenté une révolution, car quand elle est apparue en 1948, elle offrait un rapport qualité / prix qu’aucun autre constructeur ne pouvait atteindre. La XK 120 avec ses lignes épurées et sportives est cependant très civilisée. Les modifications apportées à la 120 ont été effectuées essentiellement dans le but de satisfaire les goûts du marché américain. La Jaguar XK-120 est composée d’un moteur essence de 3,4 litres, 6 cylindres en ligne de 3442 cm³ et de 210ch. La particularité de la XK est ces deux arbres à cames en tête qui a été un progrès, pour la marque et l’industrie automobile. Elle est capable d’atteindre une vitesse maximale de 196/h et effectue son 0 à 100 km/h en 9,5 secondes. Par chance, la Jaguar XK-120 a été largement diffusée pour l’époque avec plus de 12 000 exemplaires produits ! Mais bien entendu, elles ne sont pas toutes restées en vie en raison des nombreux aléas des voitures âgées. Néanmoins, le marché de la collection concernant la Jaguar XK-120 offre suffisamment d’exemplaires sur le marché sans avoir à attendre des années pour faire son choix.

Mercedes 300 SL (W198)

Mercedes 300 SL (W198)

La Mercedes 300 SL (W198) est un coupé cabriolet à deux places du constructeur automobile allemand Mercedes-Benz. Conçue et dessinée par le designer Friedrich Geiger, elle a été commercialisée de 1954 à 1963. La 300 SL est basée sur une voiture de compétition et est la première Mercedes équipée de l’injection d’essence. « 300 » indique que le moteur possède une cylindrée de trois litres. La terminologie SL signifie Sport Leicht (pour sport allégée). Elle est composée d’un moteur 6 cylindres de 212 cv, peut atteindre 217 km/h et effectue son 0 à 100 en 8.80 secondes. Aujourd’hui elle est considérée comme la plus emblématique des Mercedes produite après la seconde Guerre mondiale pour son originalité, ses qualités techniques et esthétiques.

Maserati 3500 GT Spider Vignale

Maserati 3500 GT Spider Vignale

La Maserati 3500 GT est une automobile de Grand Tourism’ produite par le constructeur Maserati. Fascinante par son style que beaucoup considèrent comme une véritable réussite, dont « l’homogénéité confère un charme unique à la voiture », la 3500 GT est le premier grand succès commercial de la firme italienne. Elle est équipée d’un moteur 6 cylindres en ligne développant 220 cv pour une vitesse de pointe de 230 km/h. Au volant, la souplesse de son moteur et sa remarquable disponibilité vous procure un grand plaisir. En raison de son poids et son empattement long, la 3500 GT se trouve en difficulté sur des routes sinueuses, ayant tendance à survirer voire inversement, sous-viré dans les entrées de virages serrés. Le conducteur peut néanmoins faire confiance au système de freinage associant des freins à disque à l’avant et des freins à tambour à l’arrière. Les spécialistes et amateurs de sportives s’accordent à dire que le dessin réalisé par le carrossier TOURING est une véritable réussite. « Remarquable » par son profil équilibré, « agressive » par sa grille de calandre généralement associée à une gueule de requin, ornée de l’imposant trident, emblématique de Maserati, « évocatrices de puissance » par ses jantes de 16 pouces tels sont les qualificatifs attribués à la 3500 GT.

La sublime Bugatti 57SC Atlantic coupé

La sublime Bugatti 57SC Atlantic coupé

Si Michel-Ange avait dessiné une voiture sa aurait été la Bugatti 57 SC “Atlantic”. Le coupé 57 SC “Atlantic” est le travail personnel de jean Bugatti fils de Mrs Etore Bugatti. L’ “Atlantic” a été le modèle le plus original mais aussi le plus cher de la gamme Type 57. L’aérodynamique et la réduction de poids ont été beaucoup travaillées pour encore améliorer les performances. La voiture possède un moteur 8 cylindres de 210 cv, fait 1550 kg et elle atteint alors la vitesse de pointe de 210 km/h. Seulement quatre exemplaires de ce superbe coupé « Atlantic » ont été fabriqués par Bugatti. Aujourd’hui la Bugatti coupé « Atlantic » est considérée comme l’ultime création de Bugatti. Ses lignes futuristes et harmonieuses à la fois, la quantité de petits détails qui donnent à cette voiture un luxe considérable font de l’Atlantic une véritable icône. Les quatre exemplaires ont été pendant très longtemps conservés jalousement par leurs propriétaires respectifs. Ce n’est qu’à la mort de l’un d’entre eux au printemps 2010 que l’on put voir la voiture aux enchères. Elle fut emportée pour la somme de 30 Millions de Dollars qui est bien la somme la plus importante jamais vue dans une vente de voitures.

La DB5 De James Bond.

La DB5 De James Bond.

Les cinéphiles ne pourront pas le nier. La DB5 est la voiture de James Bond par excellence. La DB5 est une automobile de la marque britannique Aston Martin, produite de 1963 à 1965 et réalisée par le carrossier Italien Touring Superleggera. La DB5 a marqué son époque en associant une robe élégante et une puissante mécanique. Elle est équipé d’un moteur 6 cylindres en ligne de 4 litre, cette nouvelle configuration moteur lui confère ainsi près de 282 ch pour être propulsée à une vitesse maximale de 230 km/h. La DB5 effectue ainsi le 0 à 100 km/h en 8,1 s. Proposée en coupé et cabriolet, la DB5 affiche les traits stylistiques des Aston Martin actuelles et passées, à savoir la flèche chromée sur les flancs avant, mais également la calandre en « T retourné ». Ce dernier trait est d’ailleurs le plus visible et caractéristique de la marque. Son utilisation dans le célèbre film d’action a contribué au succès du modèle et de la marque.